logo emf 2015 Tipaza
logo usthb
Faculté de Mathématiques



MenuAccueil

Organisation

Thématique

Contributions

Actess

Sponsors

Informations pratiques










Télécharger la première annonce















Version 2.0 : 02 Juillet 2014




Nouveau : Téléchrager les actes

Groupe de Travail n° 8 – GT8

Aspects culturels et langagiers dans l’enseignement des mathématiques

Version pdf


Coordonnateurs :
Richard Barwell - Université d’Ottawa – Canada -
Ahmed Dhaife- ENS de Casablanca – Maroc -
Viviane Durand-Guerrier- Université Montpellier2 – France -

Correspondant du Comité Scientifique :
Faiza Chellougui - Université de Carthage – Tunisie -
 

Présentation

Dans ce groupe de travail, nous nous intéresserons aux aspects culturels et langagiers de l’enseignement des mathématiques. Contrairement à une idée commune largement répandue selon laquelle les mathématiques seraient universelles et intemporelles, de nombreux travaux de recherche en didactique des mathématiques ont mis en évidence la nécessité de prendre en compte les aspects culturels et langagiers dans l’enseignement des mathématiques, et la nécessité de se déprendre de l’illusion d’une transparence du discours mathématique. Très développés dans les travaux anglophones, les recherches sur les aspects langagiers restent encore peu nombreuses dans l’espace mathématique francophone. Ce constat déjà fait dans le groupe de travail « Dimensions linguistique, historique et culturelle dans l’enseignement des mathématiques » à EMF 2009 reste d’actualité comme le montre la faible présence des travaux francophones lors de la conférence de l’étude ICMI 21 au Brésil en septembre 2009. Lors du colloque EMF 2012, la dimension culturelle était associée à la dimension historique, la dimension linguistique n’apparaissant plus explicitement. Ce qui précède met en évidence le fait que ce thème reste largement exploratoire, ce qui nous conduit à un appel à proposition assez large visant à permettre d’établir un panorama des travaux existants afin de dégager des lignes de force pour l’avenir. Pour l’ensemble des thèmes, nous nous intéresserons aux aspects empiriques, théoriques et à leurs articulations, en considérant l’ensemble du curriculum de l’école primaire à l’enseignement supérieur, ainsi que les contextes non formels (par exemple l'apprentissage au travail)

Voici quelques une des questions qui pourront être envisagées :

- le rôle du langage et de la culture dans l'apprentissage et l'enseignement des mathématiques,
- la prise en compte de la diversité culturelle et linguistique dans les travaux en didactique des mathématiques,
- la nature du discours mathématique et de la culture mathématique comme enjeux dans l'apprentissage et l'enseignement des mathématiques dans différents contextes,
- les moyens pour rendre l’intégration de la dimension culturelle à la fois signifiante et efficace du point de vue didactique,
- les apports des études dans différents champs scientifiques connexes (par exemple psychologie, sociologie, anthropologie, linguistique, philosophique, ethno-mathématique) pour les études en didactique des mathématiques,
- les apports potentiels d’une analyse logique du langage pour les études en didactique des mathématiques,
- les enjeux spécifiques des contextes d’enseignement multilingues : prise en compte des spécificités lexicales et grammaticales et de leurs effets sur les apprentissages mathématiques (aspects didactiques et institutionnels), articulation entre langue maternelle et langue d’enseignement, étude des pratiques linguistiques des élèves et des enseignants lors des cours de mathématiques,
- les effets cognitifs potentiels d’un apprentissage des mathématiques en contexte multilingue et/ou multiculturel,
- les apports potentiels des mathématiques dans leurs liens aux autres sciences pour contribuer au rapprochement des hommes et des cultures,
- etc.

Références

Liste des communications orales

  1. BENOIT David : L’enseignement des mathématiques à des élèves apprenant la langue de scolarisation
  2. DURAND-GUERRIER Viviane : Formalisme et signification en mathématiques- Phénomènes d’anaphores et quantification
  3. KHALLOUFI-MOUHA, Faten : Evolution du processus de la construction de la signification mathématique de la fonction « cosinus » à travers les signes langagiers utilisés.
  4. NJOMGANGNGANGSOP Judith, TCHONANG YOUKAP Patrick : Le changement de langage dans l’activité mathématique

Communication affichée

HAOUAM Kamel, REBIAI Belgacem, Les mathématiques et l’Afrique – Mythe ou réalité

Planning

Plage horaire Sous thèmes Auteurs
Samedi 10 octobre
14h-16h
Introduction

Présentation de l’ouvrage issu de l’étude ICMI 21
F. CHELLOUGUI

V. DURAND-GUERRIER
Dimanche 11 octobre
8h30 – 10h30
Enjeux spécifiques des contextes d’enseignement multilingues (1) J. NJOMGANG-NGANSOP & P. TCHONANG YOUKAP
D. BENOIT
Dimanche 11 octobre
11h-12h30
Enjeux spécifiques des contextes d’enseignement multilingues (2)

Présentation communications affichées
Débat collectif


HAOUAM K. & REBIAI B.
ATTA K. & KOUAME K.
Mardi 13 octobre
8h – 10h
Le rôle des représentations langagières et non langagières dans la construction de la signification en mathématiques
Apports potentiels d’une analyse logique du langage pour les études en didactique des mathématiques
F. KHALLOUFI-MOUHA
V. DURAND-GUERRIER
Mercredi 14 octobre
8h30 – 10h30
Bilan et perspectives.
Etat des lieux et pistes pour des collaborations au sein de l’Espace Mathématique Francophone
F. CHELLOUGUI
V.DURAND-GUERRIER